Université Pierre et Marie Curie
Page d'Accueil

Page d'accueil

Page d'accueil
 

Internat

CONSEIL SCIENTIFIQUE du CENTRE NATIONAL DES CONCOURS D'INTERNAT


Section MÉDECINE - 4 avril 2002

Il est prévu que l'Examen Classant National comporte deux types d'épreuves, destinées à explorer les capacités devant être acquises pour l'entrée en 3ème cycle : des dossiers cliniques et la lecture critique d'un article médical scientifique.

Les modalités retenues pour l'Examen Classant National sont les suivantes :

·         trois épreuves de cas cliniques, chacune comportant trois dossiers cliniques et durant trois heures (une heure par dossier). Ces trois épreuves compteront pour 80% de la note finale.

·         une épreuve de lecture critique d'un article médical scientifique, d'une durée de trois heures, comptant pour 20% de la note totale.

I - Épreuve de dossiers

Les dossiers sont destinés à explorer les capacités cliniques et doivent privilégier l'approche multidisciplinaire d'une pathologie ou éventuellement de plusieurs pathologies associées.

Matériel :

Les dossiers traiteront d'un sujet mentionné dans le programme du 2ème cycle (B.O. n°31 - 30 /08/2001).

La présentation des dossiers pourra se faire de façon évolutive. Elle commencera par l'histoire actuelle justifiant la consultation et/ou l'hospitalisation, et non par les antécédents, certes importants, mais à rechercher quand on connaît l'histoire de la maladie et en fonction de celle-ci.

Ces dossiers comporteront 2 à 5 questions et devront permettre de :

1 . justifier une démarche diagnostique :

·         analyser et hiérarchiser les données issues d'un examen clinique,

·         formuler  des hypothèses diagnostiques initiales qui doivent venir à l'esprit à la lecture de l'observation (données cliniques et paracliniques exposées) et dire sur quels arguments elles sont évoquées,

·         déduire les examens complémentaires pertinents (biologie, imagerie...) et les justifier.

2 . tester les connaissances physiopathologiques.

3 . justifier le choix d'une attitude thérapeutique<, parmi d'autres possibles, en insistant sur la gestion de l'incertitude, c'est-à-dire sur les bénéfices et risques éventuels qui seront explicités au malade et à sa famille :

·         préciser l'attitude immédiate à adopter en situation d'urgence

·         explorer les capacités à maîtriser les thérapeutiques courantes,

·         planifier le programme thérapeutique et le suivi.

4 . prendre en compte la dimension médicolégale :

rédaction de certificats, responsabilité médicale, déontologie, relations médecin-malade, déclaration obligatoire, rédaction d'une ordonnance (dans les situations fréquentes ou communes, rédiger avec précision une ordonnance incluant posologie, voie d'administration et durée du traitement ; pour les situations rares et/ou justifiant une prise en charge spécialisée, énoncer les principes thérapeutiques).

5 . prendre en compte la dimension sanitaire et sociale :

prévention, dépistage, attitude à adopter devant une épidémie, pathologie professionnelle, protection sociale...

Modalités de l'épreuve :

Il s'agit d'une épreuve rédactionnelle : les abréviations et le style télégraphique ne seront pas acceptés. L'écriture devra avoir une taille suffisante pour être normalement lisible. La longueur des réponses ne sera pas limitée par un cadre. Néanmoins, la longueur globale des réponses sera limitée par le cahier réservé à l'épreuve.

L'étudiant sera libre de s'organiser et de répartir son temps comme il le souhaite entre réflexion  et rédaction.

II - épreuve de lecture critique d'un article médical scientifique

L'objectif de l’épreuve de lecture critique d'un article médical est d'amener les étudiants à lire de façon critique et à analyser le contenu d'un article, en vue de leur autoformation actuelle et future.

Matériel :

L'épreuve portera sur

·         des articles scientifiques originaux, à l'exclusion des revues générales et des articles didactiques,

·         traitant d'un sujet mentionné dans le programme du 2ème cycle (B.O. n°31 - 30 /08/2001) ,

·         issus d'une revue médicale avec comité de lecture,

·      en Français.

Le résumé, les noms des auteurs, ainsi que la référence de la revue seront supprimés.

Modalités de l'épreuve :

Il s'agit d'une épreuve rédactionnelle : les réponses se feront avec des phrases construites, le style télégraphique ne sera pas accepté.

L'étudiant sera libre de s'organiser et de répartir son temps comme il le souhaite entre lecture et rédaction.

L'épreuve comportera deux parties : un résumé et des questions.

1 . Le résumé :  un résumé structuré de l'article sera demandé (la structure d'un résumé dépend bien sûr du contenu de l'article, mais le résumé comporte généralement : objectifs de l'étude, matériel et méthodes, résultats, conclusion). Le résumé ne devra pas comporter d'abréviations.

Le résumé se fera dans un cadre destiné à recevoir un texte d'environ 250 mots d'une écriture moyenne

2 . Les questions :

·         Elles seront au nombre de 6 à 10, et porteront sur les objectifs pédagogiques dont la liste est jointe en annexe (cette liste est évolutive et susceptible d'être modifiée au cours du temps).

·         La longueur des réponses pourra varier selon le type de questions, et ne sera pas limitée par un cadre. Néanmoins, la longueur globale des réponses sera limitée par le cahier réservé à l'épreuve.

Modalités de correction :

·         Notation : résumé 30%, questions 70% de la note.

·         Compte tenu de la nature de l’épreuve, il serait bon qu'un représentant du groupe d'experts en analyse d'articles soit présent à l'ouverture du jury, pour aider à l’établissement de la grille de correction sur la base des schémas de réponse proposés.

Lecture critique d’un article médical scientifique : objectifs pédagogiques de l’épreuve.

I - Savoir identifier :

1.              l’objet d’un article médical scientifique, parmi les suivants : évaluation d’une procédure diagnostique, d’un traitement, d’une opération de dépistage, estimation d’un pronostic, enquête épidémiologique

2.              la “ question ” étudiée.

II - Savoir critiquer  la méthodologie

 

·         population étudiée :

3.              Identifier les caractéristiques de la population étudiée.

4.              Analyser les modalités de sélection des sujets, critères d’inclusion et critères d’exclusion.

5.              Analyser la technique de randomisation.

6.              Discuter la comparabilité des groupes soumis à comparaison 

7.              Vérifier le choix des effectifs étudiés.  S'assurer que ces effectifs sont identifiables dans la totalité de l'article.

·         méthode

8.              S’assurer que la méthode employée est cohérente avec le projet du travail, que la méthodologie est effectivement susceptible d’apporter “ une ” réponse à la question posée dans l’introduction. Pour une étude thérapeutique, vérifier qu'elle a été réalisée "en intention de traiter" 

9.              Vérifier que les analyses statistiques sont cohérentes avec le projet du travail ; discuter leur interprétation en fonction des notions élémentaires de statistiques du programme officiel des 1er et 2éme cycles des études médicales

10.          Vérifier le respect des règles d’éthique.

III - Savoir critiquer la présentation des résultats :

11.          Analyser la présentation, la précision, et la lisibilité des tableaux et des figures, leur cohérence avec le texte, et leur utilité.

12.          Vérifier la présentation des indices de dispersion (valeurs extrêmes, quantiles, écarts types) des données numériques, et celle de l’imprécision des estimations (moyennes, risque, taux de guérison, rapport des cotes…).

IV - Savoir critiquer l’analyse des résultats et la discussion :

13.          Discuter la nature et la précision des critères de jugement des résultats. Ces critères sont-ils objectifs ? Ont-ils une composante subjective ?

14.          Relever les biais qui ont été discutés. Rechercher d’autres biais éventuels non pris en compte dans la discussion et relever leurs conséquences dans l’analyse des résultats.

15.          Vérifier la logique de la discussion et sa structure. Reconnaître ce qui relève des données de la littérature et ce qui est opinion personnelle de l’auteur.

16.          Discuter la signification statistique des résultats.

17.          Discuter la signification clinique des résultats.

18.          Vérifier que les résultats offrent une réponse à la question annoncée

19.          Vérifier que les conclusions sont justifiées par les résultats.

20.          Indiquer le niveau de preuve de l’étude et son grade de recommandation.

V - Savoir évaluer les applications cliniques :

21.          Discuter la ou les décisions médicales auxquelles elles peuvent conduire les résultats et la conclusion de l’article.

VI - Savoir critiquer la forme de l'article

22.          Identifier la structure IMRAD, s’assurer que les divers chapitres de la structure répondent à leurs objectifs respectifs.

23.          Effectuer une analyse critique de la présentation des références.

24.          Effectuer une analyse critique du titre.

 Dernières modifications :  mercredi, 7 mars, 2007 12:31